A Madrid, le bleu, c’est le nouvel ocre

24 April 2012 écrit par
in Actu
photo facebook du Madrid Open

Il y a des polémiques beaucoup plus graves que de savoir s’il y aura trois débats ou pas : les organisateurs du tournoi  de Madrid, qui a lieu du 7 au 13 mai, ont annoncé clairement leur intention de le faire jouer sur une terre battue bleue. La question se pose, les avis divergent, que faut-il penser de la terre battue si traditionnellement couleur ocre en Europe, revisitée à la top chef en bleue ? Les joueurs du big 4 (les quatre meilleurs mondiaux) voient rouge, certains rient jaune, mais le tournoi sera vraisemblablement bleu.

Evidemment c’est une révolution, un changement, une nouvelle vague, nous autres spéctacteurs et téléspectateurs perdrons tous nos repères. Et on est en droit de s’interroger sur plusieurs points. Si le bleu est le nouvel ocre, alors le turquoise clair sera-t-il le nouveau orange pêche-abricot de la tenue de Nadal ? D’ailleurs, le Madrid Open a poussé le vice, jusqu’à utiliser des visuels de Nadal tout de bleu vêtu… De quand date ce short à carreaux, je pose la question ! Si le bleu est le nouvel ocre, pourquoi le violet ne serait-il pas le nouveau jaune de la balle de tennis ? Qu’en sera-t-il de la visibilité de la balle et des joueurs ?

D’un autre côté, il faut vivre avec son temps, accepter les nouveautés. J’ai moi-même crié les louanges de la terre battue rose de Roland Garros. A ceci près qu’il n’est pas question ici de faire jouer des matchs comptant pour le tournoi sur cette surface colorée. Aujourd’hui, le pastel cohabite avec le fluo, les Mojito sont roses, les petits pois sont rouges (pardon). Les tournois indoor sur dur, se jouent bien sur toutes les couleurs de l’arc en ciel ou presque, alors pourquoi la terre battue ne pourrait pas s’offrir elle aussi un petit relooking ?

Respecter le choix des joueurs ou celui des sponsors, privilégier la tradition ou le coup d’originalité ? Le débat fait rage. Je ne sais pas si on verra un jour le si classique Federer jouer en tenue flashy, le verra-t-on évoluer sur une terre battue bleue comme l’océan ? La qualité de la surface avait déjà été évoquée comme problématique à Madrid, seul tournoi en altitude, sera-t-elle de meilleure qualité en bleu ? Il ne s’agit évidemment pas de blesser les favoris à quelques jours de Roland Garros, ne de les déstabiliser dans leur préparation.

A Madrid, même Bob l’Eponge jouera sur terre battue bleue, alors pourquoi pas Roger, Novak, Rafa, Jo, Andy… ?

Image Madrid Open

Et vous qu’en pensez-vous ? La terre battue bleue, ça vous parle ? Et si le bleu aussi, c’était la vie ? Et si finalement, peu importait la couleur, du moment qu’il ya le jeu, l’art et la manière ? Il y a forcément un vernis qui ira bien avec tout ça..

About the author

View all articles by Marie

3 Comments on “A Madrid, le bleu, c’est le nouvel ocre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Actualité Sportive

News

Mode

Fashion

Beauté

Beauty