Chaussures Running

J’ai testé les Cloudmonster de On

avis cloudmonster on

J’ai beaucoup porté les Cloudmonster pendant ma préparation du marathon de New York. Je continue de les enfiler quand j’ai envie de courir pendant ma reprise de la course à pied. A force, il était temps que je donne mon avis sur cette paire de running. Allons droit au but : je les adore !

Les Cloudmonster : ma première paire de ON

La première fois que j’ai entendu parler de la marque ON c’était par Roger Federer. J’ai longtemps voulu avoir sa paire de sneakers blanches, mais au tout début j’étais un peu sceptique pour la partie running. Et puis On a commencé à en parler : la marque était de plus en plus présente dans le secteur de la course à pied. Elle s’est mise à sponsoriser des marathoniens et des coureurs amateurs. Evidemment ça donne envie.

Une paire de chaussure confortable mais dynamique

A la recherche de nouvelles sensations pour ma prépa marathon, je me suis tournée vers la Cloudmonster après avoir lu l’éloge de son dynamisme, malgré sa semelle énorme. On pourrait penser que ce gros amorti à « clouds » la rend trop molle mais pas du tout. Au début pas très convaincue par son look, j’ai fini par la trouver plutôt jolie et son confort a fait le reste.

Cloumonster On verte

La Cloudmonster est bien large et épouse parfaitement le pied. On y est presque comme dans des chaussons. (Je l’ai prise en 40,5 pour y être encore moins à l’étroit). Mais l’amorti n’est pas tout mou comme sur certaines autres paires juchées aussi très haut : l’Invincible de Nike par exemple qui ne me correspond pas du tout.

Ma première sortie en Cloudmonster, un footing, a été très agréable. Pas de différence notoire avec les autres paires que j’utilise régulièrement ce qui est positif. Je ne suis pas fan de la sensation « oula ça fait drôle mais je vais m’habituer ». J’ai tout de suite eu une bonne impression sous la semelle : elle répond bien et c’est tout ce que je recherche sur une paire de running.

La Cloudmonster, une polyvalence appréciable

Je cherchais plutôt une paire de chaussures pour mes footings, plus ou moins rapides. Je connais l’importance de l’endurance fondamentale, mais j’aime aussi permettre à mes jambes de se dérouler comme elles veulent. Parfois aussi, quand on veut caler 1h30 à la pause déjeuner et qu’on tourne autour du lac du bois de boulogne, on va trop vite sans faire exprès. Bref, peu importe l’allure, du moment que le plaisir est là.

Au final, j’ai eu envie de porter ma paire de Cloudmonster pour à peu près tout : les sorties longues, les séances d’allure marathon, les footings. Seule la piste a trouvé grâce à mes yeux mais j’aurais presque pu tenter aussi. J’ai tout de même alterné avec les Adizero SL d’adidas dont la semelle est beaucoup plus fine mais les sensations un peu similaires.

Un bémol tout de même : la Cloudmonster n’est pas tout à fait conçue pour les sentiers côtiers : il m’est arrivé plusieurs fois de coincer des cailloux entre les crans de la semelle. Mais le souci est vite résolu !

Où trouver la Cloudmonster et à quel prix ?

Vous trouverez ce modèle phare de On dans toutes les bonnes boutiques et sites de running. La mienne vient de chez Tonton Outdoor, avec qui j’ai un partenariat. Son prix : 169€, oui c’est cher, mais toutes les chaussures de running ne sont-elles pas chères actuellement ? L’avantage c’est que vous pourrez les utiliser pour plusieurs séances différentes qu’elles peuvent durer longtemps. J’ai beaucoup couru en Cloudmonster depuis la fin de l’été, et bien qu’elles soient très sales (le blanc n’est pas l’ami du mauvais temps), elles ne présentent pas la moindre trace d’usure. Pourtant ma magnifique foulée creuse le coin extérieur du talon sur toutes mes paires pour courir.

Marie

rédactrice web freelance, j'écris depuis quinze ans sur mon blog Graine de Sportive, et j'ai collaboré avec plusieurs médias. Contactez-moi pour me confier vos besoins sports et loisirs !

Vous pourriez aussi aimer...